Selon l'I.B.A.

les cocktails classiques











1 - OLD FASHIONED                                                                                                                                       
1 trait de sucre de canne
1 trait d'angostura
4 cl de whisky                                                                                                               
allonger au soda

garniture: ½ tranche orange               
1 zeste de citron               
2 cerises au marasquin                                                                         
verre : old fashioned                               
elaboration : verre direct

Créé en 1928
Il a été inventé au "Pendennis Club" de Louisville dans le Kentucky en 1884. Il a été mis au point par le barman et "James E. Pepper", un membre du Club et un des propriétaires de la marque de bourbon "Pepper". Il l'appela le "Old Fashioned Whisky Cocktail - il est a présent préparé avec du scotch whisky.



2 - RUSTY NAIL               
3.5 cl de whisky
3.5 cl de drambuie

garniture : zeste de citron vert
verre : old fashioned               
elaboration : verre direct

Créé en 1955
Inventé par l'Italien "Donato Antone", alias "Duke" en 1955, double champion du monde de mixologie et doyen de l'école "Bartending School of Mixology Inc.". Créateur aussi du Harvey Wallbanger et du Godfather.







3 -  ROB ROY                               

5.5 cl  de whisky
1.5 cl de vermouth rouge
2 trait d'angostura

garniture : 1 cerise
verre : cocktail                               
elaboration : verre a mélange

La légende dit que ce cocktail a été créé pendant le 19ème siècle par un général écossais qui a marié un Mapuche (un indigène chilien) et une personne de l'armée espagnole pour libérer ses personnes. Après la bataille, ils ont bu ce cocktail mélangé au sang de leurs adversaires.


( prononcer sawer )

4 - SCOTCH SOUR               

4 cl de whisky
1.5 cl de jus de citron
1.5 cl de sucre de canne

garniture : 2 cerises
verre : cocktail                               
elaboration : shaker

les sour font partie de la famille des cocktails , ont les sert également avec la glace dans un verre
old fashioned , ils peuvent etre préparé a base de rye ou de bourbon . on dira alors rye sour ou bourbon sour.

Créé en 1766

Inventé en 1766, il était alors servi chaud. En 1850, l'invention et la démocratisation des réfrigérateurs et congélateurs permettant de créer de la glace, ont permis de créer cette recette en version froide. Les "sours" devenaient alors des cocktails rafraîchissants incontournables.


5 MANHATTAN               

5 cl de rye whisky
2 cl de vermouth rouge
2 traits d'angostura

garniture : 1 cerise
verre : cocktail                               
elaboration : verre a mélange

CREE EN 1874.

On admet généralement que le tout premier Manhattan fut préparé en 1874 au Manhattan Club de New York à l'occasion d'une fête donnée pour l'élection du gouverneur William J. Tilden. La mère de Winston Churchill était l'hôte de la "party", et un barman (dont le nom a été perdu) inventa le cocktail durant la soirée, le baptisant d'après le club qui l'employait. Mais il faut noter qu'il existe une autre version de l'histoire, située elle dans les années 1885-90. Celle-ci voudrait qu'un juge de la Court Suprême, Charles Henry Truax, ait demandé à un barman du Manhattan Club de lui préparer un nouveau cocktail, car son médecin lui avait conseillé d'abandonner le Martini, qui le faisait grossir… Impossible de trancher entre ses deux versions.

Comme d'autres grands classiques, le Manhattan connaît plusieurs variantes. Si l'on veut un Manhattan plus "dry", on remplace le Vermouth doux par un Vermouth sec. D'autre part, il arrive que l'on remplace de Rye par du Bourbon. Là encore c'est une question de goût, même si le Rye est la composante "officielle".



6 -  DRY MANHATTAN
               
5cl de rye whisky
2cl de vermouth dry
2 traits d'angustura

garniture : 1 cerise
verre : cocktail                               
elaboration : verre a mélange


7 -  PERFECT MANHATTAN
                   
3 cl  de rye whisky
2 cl  de vermouth rouge
2 cl de vermouth dry
2 traits d'angostura.

Garniture : 1 cerise
verre : cocktail                               
elaboration : verre a mélange

(recette IBA )

8 -  ALEXANDRA               

2 cl de cognac
2 cl de crème de cacao brune
2 cl  de crème fraîche

garniture : noix muscade
verre : cocktail                               
élaboration : shaker

CREE EN 1922

Le "Brandy Alexander" est devenu très populaire dès qu'il fût inventé le 28 février 1922 à Londres, au mariage de la Princesse "Victoria Alexandra Alice Mary" et du Compte "Henry George Charles Lascelles".

Le recette devint très populaire dans les bars clandestins pendant la prohibition. En 1950, les trois auteurs de différents ouvrages sur les Cocktails : David Embury, Jack Townsend et Tom Moore McBride, se mettent d'accord pour ne pas donner la possibilité au "Brandy Alexander" d'utiliser le mot "Alexander", sous prétexte que le gin est remplacé par du Cognac, alors qu'ils pensaient tous les trois que le gin était la base pour un "Alexander". Il décident donc de l'appeler "Alexandra", rendant hommage à la princesse par la même occasion.
La recette au gin ( ALEXANDER ) est de moins en moins utilisée , par contre en France on considère la crème fraîche comme une garniture et la recette est composée de 5cl de cognac , 2 cl de crème de cacao brune et une cueillere de crème fraîche.


9 - SIDE CAR

4 cl de cognac
2 cl  de cointreau
1 cl  de jus de citron

garniture : neant
verre : cocktail                               
elaboration : shaker

Créé en 1931

En 1931, il crée ce cocktail ,  Harry le baptise "Side Car", en hommage à son ancien capitaine de la première guerre mondiale, qui se déplaçait toujours dans le véhicule du même nom. Le Cocktail rencontre un énorme succès en France, l'équilibre des ingrédients est parfait. Le Cocktail est introduit à Londres au "Buck's Club" par le célèbre barman Par MacGarry.





10 - STINGER                               

5 cl  cognac                                               
2 cl de creme de menthe blanche

garniture : neant
verre : cocktail                               
elaboration : shaker

Créé en 1915.

Conçu en 1915, c'était alors le "night cap" (bonnet de nuit), soit le dernier cocktail consommé avant de se coucher des New-yorkais




11 B and B                               
3.5 cl  cognac
3.5 cl benedictine

garniture : neant
verre  : a degustation cognac ou verre old fashioned
elaboration : verre direct

Créé en 1936.

B & B signifie Brandy & Bénédictine. Crée à New York au Club 21 en 1936.





12 - PORTO FLIP               

1 jaune d'oeuf
½ cuiller a café de sucre s²
2 cl  de cognac
4 cl  de porto

garniture : noix muscade
verre : cocktail                               
elaboration : shaker

les flip font partie de la grande famille des cocktails , on peut remplacer le cognac par tout autre alcool
tel que Whisky , Gin , Vodka , Armagnac , etc...







13 - HORSES NECK                               

1 trait  d'angustura
4 cl  de cognac
allonger au ginger ale ( canada dry )

garniture : la peau d'un citron entier , en spirale , déposée dans le verre et sur le bord également
verre : long-drink                               
elaboration : verre direct

Datant des années 1890, il a été un cocktail non alcoolisé fait de soda au gingembre, de glace et de zeste de citron. Dans les années 1910 l'ajout de calvados ou de boubon donne la version actuelle du cocktail.




14 - BRONX                               

3 cl  de gin
1.5 cl  de vermouth rouge
1.5 cl  de vermouth dry
1 cl de jus d'orange

garniture : néant
verre : cocktail                               
élaboration : shaker

Crée en 1908

Le cocktail a été inventé en 1908 par un des très grand barmen de l'histoire, Johnnie Solon, qui oeuvra au bar du Waldor-Astoria à partir de 1899. Dans le livre de l'historien Albert S. Crockett (the 1934 Old Waldorf-Astoria Bar Book), Solon raconte qu'il inventa cette boisson en quatrième vitesse. Traverson, le chef de rang du restaurant du Waldorf, vint trouver Solon au comptoir pour lui demander de préparer un cocktail inédit pour un client, qui avait parié qu'il ne pourrait trouver une nouvelle recette en moins d'une minute. Solon mélangea aussitôt deux parts de Gin (la base classique) à une part de jus d'Orange, puis ajouta un trait de Vermouth italien et un trait de Vermouth français. Il passa le tout Au shaker, et sans le goûter tendit le résultat à Traverson pour tester sa réaction. Il but la mixture d'un seul trait : un classique instantané venait de naître.Mr Solon  le baptisa Bronx, une référence au zoo du quartier de New York dans lequel il aimait se promener.


15 - GIMLET                               

5 cl  de gin
le jus d'un citron vert ( lime )
garniture : néant
verre : cocktail                               
élaboration : Belgique = shaker
                    France = verre a mélange

élaboration également a base de VODKA a la place du GIN

En 1747, James Lind, un chirurgien écossais, a découvert que la consommation d'agrumes peuvent prévenir le scorbut, l'une des maladies les plus fréquentes à bord des navires.

En 1867 "Lachlan Rose", propriétaire d'un chantier naval, brevetait un processus premettant la conservation des jus des citrons verts (limes) à bord des bateaux. Il écrivait sur les récipients "Rose's cordial lime", et les medecins en donnaient aux marins dans leur rations.

Mais l'efficacité et le goût étant discutables, en 1890, le docteur "Thomas Desmond Gimlette", eût l'idée de faire consommer aux marins du jus de citron vert frais avec du gin. Les marins baptisèrent cette boisson miraculeuse et délicieuse "Gimlet", honorant leur docteur favori.




16 - PARADISE                               

4 cl de gin
2 cl de abricot brandy
1 cl  de jus d'orange

garniture : néant
verre : cocktail                               
elaboration : shaker











17 - WHITE LADY               

4 cl  de gin
2 cl  de cointreau
1 cl  de jus de citron

garniture : neant
verre : cocktail                               
elaboration : shaker


Créé en 1923

Par celui qui créera également d'autres grands classiques comme le " Side-Car "  et  le U.N.
L'année 1923 fût une belle année pour Harry : Le 8 février, le jour de la naissance de son fils Andrew (alias Andy), il achète le "New York Bar" et le prend en mains, le re-baptisant "Harry's New York Bar", réalisant ainsi le même jour ses deux rêves : avoir son bar et un enfant.

Il en profite pour libérer ses instincts de mixologiste et modifie sa propre recette du "White Lady", en remplaçant la crème de menthe par du gin et modifiant les doses pour un tiers de Gin, un tiers de Cointreau et un tiers de jus de Citrons. Cette association peut paraître tout a fait saugrenue, mais le résultat est absolument étonnant et beaucoup plus équilibré que ce que l'on pourrait croire. Le "White Lady" est enfin d'une qualité et d'un équilibre parfaits... le Cocktail fait fureur.




18 - SINGAPORE SLING               

3 cl  de gin
3 cl  de cherry brandy
1 cl  de jus de citron
Allonger au soda

garniture : 1 cerise et ½ tranche de citron
verre : long-drink               
elaboration : shaker
(verser le contenu du shaker avec la glace et allonger au soda )

Créé en 1913
Beaucoup de variantes existent, la recette originale était bien  plus compliquée avec en plus du cointreau , de la grenadine , de la bénédictine et du jus d'ananas. Le Singapour Sling a été inventé en 1913 par "Ngiam Tong Boon", barman du "Long Bar" au légendaire "Raffles Hotel" de Singapour. Son nom d'origine était "Straits Sling" et était destiné aux femmes. La recette est tombée en désuétude jusqu'à se faire totallement oublier en 1930.

C'est en 1936 que le personnel décide de reconstituer la recette, rendant ainsi hommage à M. Ngiam. Basés sur les souvenirs et les notes manuscrites d'anciens barmans, elle adopta son nouveau nom "Singapore Sling". La recette est présente depuis 1940 dans la carte des Cocktails de l'hôtel.




19 - NEGRONI                               

3 cl  de gin
2 cl  de campari
2 cl  de vermouth rouge
allonger au  soda ou donner la bouteille de soda avec le verre

garniture : ½ tranche d'orange
verre : long drink                               
élaboration : verre direct

Créé en 1919

Variante de la recette "Américano". Le NEGRONI a été inventé à Florence (Italie), à la "belle époque" en 1919. A cette époque, le café "Casoni" était le lieu où l'aristocratie florentine allait se rencontrer le soir, avant de dîner.

Le comte Camillo Negroni avait coutume de s'y rendre et de consommer son Américano. Toutefois le Comte Negroni, qui aimait bien goûter les cocktails, était ennuyé de boire toujours le même et décida de changer. Il proposa ainsi au barman "Fosco Scarelli" de renforcer l'apéritif en utilisant les mêmes ingrédients, mais en se passant de l'eau gazeuse et en ajoutant le gin. Gin que le comte avait découvert pendant ses voyages à Londres.

Le succès de ce cocktail fut énorme, tous les clients du Café "Casoni" voulaient goûter cet Américano" avec du gin. Le barman Fosco Scarelli eut l'idée de lui donner le nom de son inventeur, NEGRONI, pour honorer le comte et pour abréger l'appellation trop longue "d'Américano avec du gin". Ce cocktail a fait, depuis, le tour du monde et s'est imposé parmi les grands cocktails internationaux.






20 - GIN FIZZ                               

4 cl  de gin
2 cl  de jus de citron
1 cl de sucre de canne
allonger au soda

garniture : ½ tranche de citron
verre : long-drink                               
elaboration : shaker


21 - SILVER FIZZ                idem gin fizz + blanc d'oeuf dans le shaker

22 - GOLDEN FIZZ                idem gin fizz + jaune d'oeuf dans le shaker

Créé en 1750

Cela paraît dérisoire, mais ces deux Cocktails ont permis à la Marine anglaise de prendre un ascendant décisif sur la Marine française à la fin du XVIIIe siècle. De retour en angleterre, les marins conservent l'habitude de consommer le gin avec la quinquina pour lutter contre la fièvre "Gin Tonic", et modifient le remède contre le scorbut dans les tavernes près des ports, rajoutant du sucre et de l'eau gazeuse afin qu'il soit plus désaltérant, frais et facile à boire, le "Gin Fizz" était né.
Du coup, au cours du 19ème siècle, l'élaboration du gin est de plus en plus réglementée. Sous l'appellation "London Dry Gin", définitivement réglementée en 1920, le modèle londonien s'impose en matière de gin. Se développe même à Londres la vogue des gin palaces, des établissements sélects consacrés essentiellement à la consommation du gin en "Gin Tonic", "Gin Fizz" et variantes, permettant à ces deux Cocktails d'acquérir enfin un statut honorable dans la bonne société. Consommer du Gin devient classe
















23 -TOM COLLINS               

4 cl de gin ( old tom gin )
2 cl de jus de citron
1 cl de sucre de canne
allonger au soda

garniture : 2 cerises et une tranche de citron
verre : long-drink               
elaboration : verre direct

le tom collins est a base de gin , le john collins a base de whisky
les collins font partie de la famille des cocktails , on peut faire une vodka collins , un rhum collins ...

Créé en 1850

Il y a plusieurs légendes mais :
La véritable histoire est moins commerciale mais bien plus drôle et sobre que ces ragots marketing. Tout d'abord, il n'a pas été inventé par un certain John, Jacques ou Tom, mais par "Vincent Collins", qui en 1850 à l'âge de 23 ans travaillait dans la zone de vêtements de New York City. Pour parfaire ses fins de mois, il a pris un deuxième travail derrière le comptoir d'une taverne à coté de la rue où il travaillait pendant le jour : un endroit appelé le "Whitehouse". Ses amis voulant quelque chose de moins violent que le whisky de Détroit, savoureux et rafraîchissant car cet été là était particulièrement chaud. Il leur concocte alors un Cocktail avec du Gin qu'il appela Tom Collins, appelé grâce au Gin "Old Tom" qu'il utilisait, qui est un Gin adouci rarement utilisé aujourd'hui.
======================================================================

















24 - DRY MARTINI                               

5.5cl de gin
1.5 cl de vermouth dry

garniture : zeste de citron ou olive verte
verre : cocktail                                elaboration : verre a mélange
les proportions de gin peuvent varier entre 5.5 cl et 6.5  selon le goût du client





25 - SWEET MARTINI               

idem que le dry mais employer du vermouth rouge a la place du dry
garniture : 1 cerise




26 PERFECT MARTINI               

5 cl de gin
1 cl de vermouth rouge
1 cl de vermouth dry

garniture : zeste de citron ou cerise
verre : cocktail                               
elaboration : verre a mélange




Créé en 1862 ( pour la recette originale )


Variante de la recette "Martinez". Très vieux cocktail appelé aussi "Martini"
Il consiste à boire le gin le plus frais mais le sec possible en ajoutant le moins possible de Vermouth. A réaliser donc avec un très bon gin car l'intérêt du peu de vermouth étant de supprimer le goût fort du gin laissant son arôme se libérer par la suite. Il se doit aussi d'être le plus frais possible, tout en étant sec... il faut donc que les cocktails ne traîne pas dans le verre à mélange avec les glaçons. Excellent ! On est même carrément arrivé à des variantes comme celle de Churchill qui buvait le gin pur en se contentant de regarder la bouteille de vermouth en même temps pour "s'imprégner" de son goût.
L'origine de cette recette est incertaine, mais une chose est sûre, il s'agit d'une variante du Martinez de Jerry Thomas.

Il devient très populaire pendant la prohibition (1920-1933) grâce à la production grandissante du Gin, plus rapide à produire que le whisky. C'est finalement dans les années 1960 que la révolution de ce cocktail eut lieu grâce au délicat James Bond, qui le prefère "shaken" (Frappé) plutôt que "stirred" (Remué au verre à mélange), devenant ainsi legèrement plus frais et servi plus rapidement, mais plus dilué et moins translucide.

Cette recette fût inventée par le célèbre Professeur Jerry Thomas, auteur de la toute première œuvre littéraire concernant l'art de la Mixologie. Il l'a conçu en 1862 à San Francisco pour un chercheur d'or de la cité minière de Martinez (Californie). C'est cette recette qui a donné naissance au fameux Dry Martini.

Il a aussi crée les Cocktails Blue Blazer et le Tom & Jerry.




27 - GIBSON                               

5.5 cl de gin
1.5 cl de vermouth dry

garniture : 1 petit oignon au vinaigre
verre : cocktail                                elaboration : verre a mélange

Variante de la recette "Dry martini". M. Gibson, membre du "Players Club" à New York de 1891 à 1903, aurait défié le barman du club de s'améliorer sur la recette du Dry Martini. Le barman : M. Connolly n'avait plus d'olives alors s'est fié à son instinct et a saisi deux oignons qu'il a légèrement écrasés et les a placés au fond du verre et a baptisé le cocktail avec le nom de son client comme compliment.




28 - PINK GIN                               

7 cl de gin
2 traits d'angustura

garniture : néant
verre : cocktail                               
élaboration : dans le verre verser l'angustura et la faire tourner
verser ensuite le gin et servir avec un verre d'eau fraîche.

Version très "retour des indes" du martini, le pink gin faisait le délice des lords anglais sous les tropiques. L'amertume de l'angustura remplace le vermouth.


=====================================================================


29 - GIN and IT                               

5 cl de gin
2 cl de vermouth rouge

garniture : 1 cerise
verre : cocktail                               
elaboration : verre a mélange













30 - VODKATINI               

5.5 cl de vodka
1.5 cl de vermouth dry

Garniture : zeste de citron ou olive verte
Verre : cocktail                               
Élaboration : verre a mélange
Les proportions appliquées au dry martini sont également applicables a ce cocktail

Créé en 1960

Variante de la recette "Dry martini". Certains comme James Bond l'aiment réalisé au shaker, frappé avec des glaçons et passé dans un verre à cocktail rafraîchi et sans glace : "Shaken, not stirred !" (Frappé, non remué) Vous le savez déjà, c'est le cocktail préféré de 007. Le Vodka Martini a été popularisé durant les années 60, suite au succès des films de James Bond.





31 TEQUILA SUNRISE               

4 cl de tequila
8 cl de jus d'orange
1 trait de grenadine

garniture : neant
verre : long-drink                               
elaboration : direct dans le verre , ajouter la grenadine en dernier en fin filet dans le verre

Créé en 1976
Cette recette a été créée en 1976 par un barman de San Francisco, qui a passé toute la nuit dans le bar où il exerçait, ivre jusqu'à ce que son patron pénètre à 9 heures du matin dans la salle et le réveille.

Le barman, par peur de se faire licencier, devait trouver une bonne excuse à son patron. Il lui raconta qu'il avait passé toute la nuit dans le bar réfléchissant à un Cocktail à créer et a attendu le lever du soleil pour s'inspirer et mixer un cocktail imitant cet instant. Naturellement pour prouver son histoire, il inventa rapidement ce mélange qu'il baptisa aussitôt "Tequila sunrise" (lever du soleil tequila). Par chance, son patron fut séduit par le cocktail et augmenta même le salaire du barman.



32 - BLOODY MARY                               

4 cl de vodka
7 cl de jus de tomate
1 cl de jus de citron
2 trait  de sauce anglaise ,
1 trait de tabasco

garniture : ½ tranche de citron
verre : long-drink                               
elaboration : nous préconisons de le faire au verre a mélange  sur de la glace , bien remuer et servir sans la glace.

Créé en 1931

Présenté sous la forme d'un remède contre la gueule de bois, le Bloody Mary a été inventé en 1921 au "New York Bar" (avant qu'il ne devienne le Harry's Bar) à Paris par Ferdinand Petiot (alias Pete) qui y travaillait avec Harry, l'inventeur du Side Car, White Lady etc... Selon la légende, c'est pour le comédien américain Roy Barton que Petiot aurait concocté ce mélange d'épices, de citron, de jus de tomates et de Vodka, qui fut d'abord connu sous le nom de "Bucket of Blood", avant de devenir le long drink "Bloody Mary" en 1931.





33 - SCREWDRIVER                               

4 cl de vodka
8 cl de jus d'orange

garniture : ½ tranche d'orange
verre : long-drink                               
elaboration : verre direct

Créé en 1922
Le "screwdriver" date de 1922, époque de la prohibition aux Etats unis. Les ouvriers de chantiers dissimulaient la vodka dans du jus d'orange et se servaient de leurs tournevis (screwdrivers en anglais) pour mélanger la mixture. Ce cocktail à donné naissance au fameux Harvey Wallbanger.

Aux États-Unis et dans d'autres pays, ils est parfois considéré comme un "alcopop" (alco- pour alcool et -pop pour soda en anglais). Parfois vendu en pre-mix, soit "mélangé à l'avance", il bénéficie le plus souvent d'un packaging accrocheur et festif. Le conditionnement est généralement en canettes 20cl ou en boîtes de 33cl voire plus. Ainsi, on avance que le public visé est adolescent ou jeune adulte.

Devenu un phénomène de mode en 1990, c'est un des rares cocktails avec le ccc (Whisky Coca) qui sont proposés dans beaucoup de discothèques car ce sont deux ingrédients que tout établissement moderne se doit d'avoir. Son nom en fût oublié et remplaçé par "Vodka Orange".
=====================================================================
 

34 MARGHARITA                                4 cl de téquila
                                                                2 cl de triple sec
                                                                1 cl de jus de citron
garniture : ½ tranche de citron               
verre : cocktail ou old fashioned si demandé " on the rocks "
elaboration : shaker , il faut givrer avec du sel la moitier du verre
=====================================================================




35 DAIQUIRI                                4 cl de rhum blanc
                                                2 cl de jus de citron
                                                1 cl de sucre de canne
garniture : auparavent on givrait le verre avec du sucre , a présent aucune garniture
verre : cocktail ou old fashioned si demandé " on the rocks "
elaboration : shaker
=====================================================================



36 GRASSHOPER                                2.5 cl de creme de menthe verte
recette IBA                                                2.5 cl de creme de cacao blanche
                                                                2.5 cl de creme fraiche
garniture : neant
verre : cocktail                                elaboration : shaker
=====================================================================



37 AMERICANO                                3.5 cl de campari
recette IBA                                                3.5 cl de vermouth rouge
                                                                allonger au soda
garniture : ½ tranche d'orange et zeste de citron
verre : old fashioned                                elaboration : verre direct
=====================================================================




38 KIR                                2 cl de creme de cassis
                                10 cl de bourgogne aligoté
garniture : neant
verre : a vin                                elaboration : verre direct
=====================================================================



39 KIR ROYAL                2 cl de creme de cassis
                                                10 cl de champagne frappé
garniture : neant
verre : flute a champagne                                elaboration : verre direct
=====================================================================




40 CHAMPAGNE COCKTAIL                2 traits d'angostura sur un quart de sucre dans le verre
                                                                                1 cl de cognac
                                                                                allonger au champagne frappé
garniture : ½ tranche d'orange
verre : flute a champagne                                élaboration : verre direct , suivre la recette chronologiquement
=====================================================================





















<b>ACCEUIL</b>

Mes Créations Cocktails & Long drink

Tout barman qui se respecte se doit de créer ses propres cocktails .
A cette création , il apporte ses bonnes  connaissances en  mixologie .
l'art de faire un bon cocktail réside avant tout dans la possibilité de mélanger le moins d'ingrédients tout en respectant les principes de goût , de couleurs et d'aspect final. 
<b>ACCEUIL</b>


Copyright (C) 2000-2015.abbema.Tous droits réservés.info@abbema.be